Transformation d'un Palais Galicien en pôle multiculturel

La présence manifeste de bâti de plusieurs époques étalées sur différents siècles fait de ce site son identité. C’est donc sur ces acceptions que nous avons basé notre concept aussi bien urbain qu’à l’échelle du projet. Ce dernier est entièrement développé autour d’une ligne directrice, un parcours auquel nous donnons la centralité du projet. C’est dans le respect de ces marques du passé et leur valorisation que nous projetons de proposer aux usagers de cette cinémathèque et de cette bibliothèque, une balade expérimentale et cinétique au travers des âges et du temps trouvant son aboutissement sur un champs de performances artistiques, enclin aux expériences et propice à la ré exion, à l’imagination...en somme, un espace à ciel ouvert appropriable et unique. A n de redonner au palais une place centrale dans l’image que l’on en donne depuis la muraille, le jardin et les logements, nous avons pris le parti de rationnaliser et de réaf rmer un îlot phagocyté, refermer le bloc autour du jardin, centrifuge au projet, avec le palais. Une densi cation du site nous est permise par l’occupation du sous-sol. Des puits nous permettent d’éclairer naturellement ces espaces et de sculpter le parvis du palais grâce à l’émanation d’édicules pensés pour la composition et l’organisation de cet espace. Pour la dé nition de cette ligne, nous sommes partis d’un segment, délimitant la partie encore en place du palais, en miroir de cette ligne nous reconstituons le palais. Après avoir analysé les traces encore en présence sur le site, nous avons reconstitué le plan du palais en s’inspirant des plans types du palais renaissant. Nous prolongeons ce segment au nord et au sud du palais. Ainsi, il traverse tout le projet et créait un lien entre la rue Mino et le jardin, partie la plus ancienne du projet, vient uni er l’ensemble du projet et en donner une ligne directrice. La logique de ce parcours en rez de chaussée se répète dans les niveaux supérieurs et inférieurs de façon à nalement, créer une fente, accidentée au grès des besoins programmatiques et des contraintes patrimoniales, car nous nous sommes imposés de respecter les éléments mémoriels en présence. Cette faille traverse les âges comme les programmes se développent symétriquement autour de ce vide.


Maître d'ouvrage : Mairie de Lugo

Lieu : Lugo, Galice, ESPAGNE

Surface : 3 000 m2

Programme : Équipement culturel